Facebook va restaurer les pages d’actualités des utilisateurs australiens dans les prochains jours

Facebook a conclu un accord avec le gouvernement australien et restaurera les pages d’informations dans le pays quelques jours après les avoir restreintes.

La décision fait suite à des négociations entre le géant de la technologie et le gouvernement australien, qui devrait adopter une nouvelle loi sur les médias qui obligera les plateformes numériques à payer pour les informations.

« Après de nouvelles discussions, nous sommes satisfaits que le gouvernement australien ait accepté un certain nombre de changements et de garanties qui répondent à nos principales préoccupations concernant l’autorisation d’accords commerciaux qui reconnaissent la valeur que notre plate-forme offre aux éditeurs par rapport à la valeur que nous en recevons », Facebook a déclaré dans un communiqué mis à jour.

Le gouvernement du premier ministre Scott Morrison a introduit des changements de dernière minute au projet de code de négociation des médias qui est au Parlement et devrait être voté sous peu.

Ces changements incluent une période de médiation de deux mois pour permettre aux plateformes numériques et aux éditeurs de négocier des accords avant qu’ils ne soient soumis à l’arbitrage en dernier recours.

La clause d’arbitrage dans le code de négociation des médias a été l’un des principaux points d’objection de Facebook.

Il déclare que l’arbitre statuera soit en faveur de l’une ou l’autre des parties – la plate-forme numérique ou l’éditeur – sans place pour un accord intermédiaire, selon les experts.

Dans le cadre des modifications, le gouvernement australien tiendra compte des accords commerciaux que des plateformes numériques comme Google et Facebook ont ​​déjà conclus avec des entreprises de médias d’information locales avant de décider si le code s’applique aux géants de la technologie.

Le gouvernement donnera également aux plateformes numériques un préavis d’un mois avant de prendre la décision finale.

Les amendements devraient apporter « plus de clarté » aux plateformes numériques et aux agences de presse sur la manière dont le code de négociation sera mis en œuvre, a déclaré le gouvernement.

Will Koulouris de CNBC a contribué à ce rapport.

C’est une nouvelle de dernière heure. Veuillez revenir pour les mises à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *